Pourquoi l’eSports n’est pas plus populaire chez les jeunes hommes que le sport traditionnel


le 15/09/2017

Il ne se passe pas un nouveau jour sans que des études plus ou moins fiables viennent illustrer l’importance et la croissance de l’eSports dans le monde. Longtemps ignoré voire moqué, le succès de l’eSports, illustré en France par le traitement médiatique favorable des finales européennes de League of Legends à l’Accor Hôtel Arena, est réel et tangible. Pour autant, tout le secteur sait combien l’eSports reste une niche, prometteuse et appelée à se développer certes mais encore et toujours une niche. La scène professionnelle en France en est bien consciente et la difficulté à trouver des contrats de sponsoring même pour des équipes comme le PSG eSports et Team Vitality en est la preuve.

Un problème de reach ?

On le sait, le taux d’engagement des fans d’eSports est sans commune mesure avec le sport traditionnel. Mais le problème réside plutôt du côté de l’exposition médiatique de masse et donc sur le reach de l’eSports, particulièrement en France. L’eSports reste une affaire de fans et de spécialistes. On ne peut suivre que de façon exceptionnelle des compétitions à la télévision et le traitement de l’eSports dans les médias et télévision tournent encore beaucoup autour de la question de savoir si l’eSports est un sport. Question qui n’a aucun intérêt puisqu’il suffit de s’accorder sur le fait que l’eSports est une solution tant pour les marques que pour les télévisions qui cherchent à (re) conquérir toute une génération désirée pour les uns et perdues pour les autres…

L’eSports à la télé ! Où ça ?

La retransmission est famélique. Certes Canal a lancé son émission hebdomadaire et mensuel l’année dernière. Certes, beIN a fait de même en y ajoutant l’acquisition des droits de diffusion de l’Orange e-ligue1, compétition sur FIFA 17 créée par la LFP. Mais en dehors de ces deux émissions, aucune retransmission en direct de compétitions. A part l’ELEAGUE sur SFR3, c’est le désert.

The International, le plus grand tournoi du monde sur Dota2 cet été ? Aucune chaîne n’a voulu le diffuser sur ses écrans. L’EVO, plus grand événement de jeux de combat s’étant déroulé cet été à Las Vegas ? Invisible sur nos écrans. beIN a eu l’audace folle de diffuser un résumé d’une heure en prime time certes, mais le mardi suivant le week-end des finales des LCS Europe. La presse sportive ? L’Equipe traite l’information eSportive de temps en temps au gré des actualités. Nous sommes donc encore très loin d’une exposition auprès du grand public qui puisse justifier que les jeunes hommes regardent plus l’eSports que du sport. Revenons donc sur cette étude, reprise par une foultitude de gens sur les réseaux sociaux et sites spécialisés.

Une étude qui mélange torchons, serviettes et des sushis…

Le sondage  a été réalisé donc auprès de 4000 personnes venant de différents pays (France, USA, Corée du sud) et il donne un résultat avec seuls les films qui résistent là où les informations et séries TV sont d’ores et déjà dépassés par l’eSports. Mais le périmètre du spectre de la catégorie est complètement biaisé et disqualifie de facto les résultats. En effet est comptabilisé, l’eSports ET le gaming. Ce qui signifie que sont comptabilisées aussi bien les vidéos d’influenceurs jouant aux jeux vidéos que les compétitions professionnelles de CS:GO. Un grand écart qui n’a aucun sens. Le gaming et l’entertainment lié aux jeux vidéos ne sont pas de l’eSports !

 

Des études nocives pour l’écosystème

Cette succession d’études venant exagérer le succès de l’eSports est un véritable problème pour l’écosystème et ceux qui œuvrent dans l’ombre pour convaincre marques et médias d’investir et de parier sur l’eSports. En survendant l’eSports et son audience, le risque majeur est de décevoir les annonceurs et sponsors qui pourraient mettre de nombreuses années à revenir. Ce qui compte pour l’eSports ce sont les 10 prochaines années pas les 6 prochains mois…

 

 


Fatal error: Uncaught Error: Class 'Attachments' not found in /home/clients/5f59541217627155259dfd069094adb7/web/esportsdailynews.fr/www/wp-content/themes/esportsdailynews/single.php:93 Stack trace: #0 /home/clients/5f59541217627155259dfd069094adb7/web/esportsdailynews.fr/www/wp-includes/template-loader.php(74): include() #1 /home/clients/5f59541217627155259dfd069094adb7/web/esportsdailynews.fr/www/wp-blog-header.php(19): require_once('/home/clients/5...') #2 /home/clients/5f59541217627155259dfd069094adb7/web/esportsdailynews.fr/www/index.php(17): require('/home/clients/5...') #3 {main} thrown in /home/clients/5f59541217627155259dfd069094adb7/web/esportsdailynews.fr/www/wp-content/themes/esportsdailynews/single.php on line 93