Nate Nanzer, commissaire de l’Overwatch League, quitte ses fonctions et rejoint Epic Games

  
Crédit Image : Activision-Blizzard


Nate Nanzer, commissaire et figure de proue de l’Overwatch League, vient d’annoncer son départ d’Activision-Blizzard. Il est attendu du côté d’Epic Games afin de prendre en main le segment esport des créateurs de Fortnite et récents acquéreurs de Rocket League.

L’annonce est arrivée du côté de l’intéressé : Nate Nanzer, la figure emblématique de l’Overwatch League, vient d’annoncer son départ prochain vers de nouveaux horizons.

Après plusieurs années à construire la compétition phare d’Activision-Blizzard, ce dernier est réputé pour aller du côté d’Epic Games, afin de prendre en main la partie esport.

Précisant tout son amour pour Overwatch, sa communauté et son esport, il a tenu à insister sur le fait qu’il recevait bien trop de crédit pour la construction de l’Overwatch League. Il a ainsi précisé que c’était avant tout les fans et toute l’équipe derrière lui qui en étaient les principaux facteurs de succès.

Rien n’a été précisé quant aux détails financiers de l’accord ni même sur une éventuelle spécialisation de Nate Nanzer sur l’esport de Fortnite ou de Rocket League.

Son remplaçant est d’ores et déjà trouvé en la personne de Pete Vlastelica, responsable des activités esport du groupe Activision-Blizzard.


L’œil de la rédaction


Le départ de Nate Nanzer comporte deux pans qu’il faut analyser séparément afin de bien prendre en compte l’impact de cette décision.

Si vous le souhaitez, vous pouvez découvrir une première analyse dédiée à Overwatch via ce thread twitter : https://bit.ly/2HDJTVZ

Toutefois, il est également nécessaire de considérer l’esport de Fortnite et de Rocket League ainsi que l’apport potentiel d’un tel personnage à leurs écosystèmes.

Très peu de détails factuels existent mais nous pouvons d’ores et déjà envisager plusieurs pistes : une franchisation à venir sur Rocket League ? Une structuration de l’esport de Fortnite ? De futurs plans esportifs sur le long terme pour Epic Games ?

Si l’idée d’un modèle de franchises pourrait suivre la tendance actuelle du marché, il est difficile de l’envisager dans le cadre de Fortnite, étant donné le caractère très ouvert du jeu lui-même. Fermer son esport sonnerait comme une dissonance par rapport aux compétitions mises en place jusque-là, ouvertes à toutes et tous, désireux de tenter leur chance.

De l’autre côté, un tel modèle pourrait convenir à Rocket League, étant donné la structuration déjà présente de son écosystème. Un fait qui devra être surveillé de près dans les prochains mois, et pouvant lancer le titre de Psyonix sur de nouveaux horizons.




Source – Communication officielle de Nate Nanzer : https://bit.ly/2wjRXVm



Alexandre « SuriPlay » Carlier

Categories: