La Start-up de la semaine : BeatMe


le 08/11/2016

 

beatmejpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontre avec Kévin Le Cam, co-fondateur de l’application mobile eSport BeatMe.

Pouvez-vous définir beatme ?

Nous sommes le Tinder du jeu vidéo ! BeatMe est l’appli mobile esport qui permet à des joueurs d’être récompensés pour leur victoire après un match en 1v1 sur leur console ou PC. Nous avons mis en place un système qui permet d’intéresser la partie et la performance en mettant en jeu 5 euros.

Sur quels jeux êtes-vous présent ?

Aujourd’hui, nous avons choisi de nous concentrer sur les jeux de football FIFA d’EA et PES de Konami.

Beatme est l’une despremières start-up esports incubée par le Tremplin. Comment s’est déroulé le processus de sélection ?

Tout est allé très vite. Nous avons créé la société en juin 2016. Nous avons rencontré beaucoup d’acteurs du marché tel que l’ESWC, Meltdown et même des communautés de joueurs afin de leur présenter Beatme. Nous avons acquis dès lors la certitude que nous avions besoin d’un encadrement. La recherche d’un incubateur nous est apparue comme la bonne solution et Le Tremplin comme une évidence en raison du rapprochement entre le sport et l’esport.

Que vous apporte Le Tremplin ?

Des bureaux à un prix très avantageux pour une start-up. Mais surtout nous évoluons au sein d’un écosystème propice à la création, à l’innovation et au développement de notre entreprise notamment à travers les échanges que nous pouvons initier avec les autres start-ups incubées. Et bien sûr, nous bénéficions du réseau du Tremplin ainsi que de son accompagnement marketing.

Combien avez-vous d’utilisateurs aujourd’hui ?

L’appli est en beta fermée depuis deux mois. Nous avons recruté 4500 joueurs de FIFA et PES dont plus de 1000 ont été contactés directement et 3500 via une campagne de pub sur Facebook qui nous a coûté 200 euros…

Comment Beatme fonctionne ?

Il suffit de télécharger l’application et de définir son jeu préféré, sa console et son identifiant (PS4 ou Xbox). L’application te connecte avec un autre joueur et tu as 30 minutes pour finir la partie. Ensuite chaque joueur retourne sur son application pour entrer le score du match joué. Le vainqueur reçoit les 4.5€ (nous prenons 0.5€ de commission) donnés par le perdant.

beatme2

Comment gérez-vous les litiges possibles entre le gagnant et le perdant ?

En cas de litige, nous intervenons et tranchons grâce à la preuve fournie par les joueurs (capture d’écran du score). Chaque joueur se voit doter d’une note de fair play déterminée par le ratio entre les matchs perdus et les matchs réellement récompensés par le perdant. Plus un joueur respecte son engagement, meilleure sera sa note. Les joueurs dont la note de fair play est basse vont se rencontrer entre eux : un système qui pousse les joueurs au fair play.

ecran1fr

 

Vous lancez une campagne de crowdfunding. Pourquoi choisir ce mode de financement ?

Nous cherchons à lever un peu d’argent afin de prouver notre concept auprès de la communauté. Nous voulons également développer le multi-joueurs (jouer en 2vs2) ou 11vs11 pour les clubs. Nous souhaitons ajouter de nouveaux jeux tels que Street Fighter sur consoles ou Lol et Starcraft sur PC.

 

Avez-vous été approché par les acteurs du pari en France ?

Nous avons en effet rencontré plusieurs acteurs du secteur. Je crois qu’ils ont été convaincus par BeatMe…