Interview exclusive : Christophe Agnus, Vivendi


le 21/12/2016

olympia

Christophe Agnus de Vivendi a accepté de répondre à quelques questions de esports daily news au lendemain de la tenue du echampionnat de Fifa à l’Olympia.

Christophe, quel bilan tirez-vous quelques heures après la fin de l’évènement ?

Le retour des joueurs et des équipes est très positif. Tout le monde s’accorde à dire que nous avons réalisé un bond qualitatif tant sur la retransmission TV que sur le spectacle proposé sur la scène de l’Olympia. Je pense que nous avons passé un message à la communauté esport : le groupe Vivendi investit pour accompagner et accélérer la croissance de l’esport en France.

Quels moyens avez-vous déployé pour l’organisation de cette compétition ?

Je tiens à préciser tout d’abord que Canal Plus a joué le jeu puisque nous avons non seulement pu compter sur des commentateurs et journalistes sportifs mais que la réalisation était assurée par un réalisateur habituellement dédié aux retransmissions de football. La compétition était retransmise sur Dailymotion et les finales sur Canal Plus en direct et en clair.

olympia3

Quel est l’investissement pour l’organisation de cette compétition ?

Disons que cela reste dans la fourchette moyenne d’un évènement esport d’envergure. Aux alentours de 250k.

Êtes-vous satisfait de l’affluence à l’Olympia ?

Oui et non. C’est indéniablement un succès en termes d’affluence puisque habituellement une compétition dédiée aux jeux de foot tels que Fifa attire 200 ou 300 personnes. Hier soir, nous avions presque 900 personnes réunies à l’Olympia.

Tout n’a pas été parfait pour autant…

Non nous attentions 1200 personnes mais les circonstances de l’attentat en Allemagne ou encore les embouteillages parisiens ont, je pense, fait baisser l’affluence. Nous avons également des progrès à faire sur la communication de l’évènement.

Un mot sur le plantage des serveurs d’EA qui a retardé les matchs ?

Effectivement, les serveurs d’EA ont planté et nous avons du passer en mode console et se passer du mode FUT. Nous avons également accusé un retard d’antenne de 30 minutes…Je ne vous cache pas que cela a posé de gros problèmes à Canal Plus. Nous en avons parlé à Electronic Arts…

Quels sont les retours d’Electronic Arts ?

Plutôt bon puisque leur attente minimale était d’avoir 150 personnes dans la salle au minimum.

Hyundai s’est affiché comme sponsor. C’est plutôt encourageant de voir une marque non endémique présente sur l’esport ?

Tout à fait, c’est une première étape et j’en profite pour saluer le travail de la régie de Canal Plus.

Quelles sont les prochaines étapes pour Vivendi ?

Nous allons organiser en mars un évènement autour de Street Fighter dans une grande salle parisienne. Et puis nous travaillons main dans la main avec l’ESL sur l’organisation et la structuration de ligues esports autour de 3 jeux, dont Fifa. Nous sommes actuellement encore en négociation avec des éditeurs.