ACTIVISION-BLIZZARD : Les cinq premières franchises de la future ligue sur Call Of Duty ont été sécurisées

  


Durant l’annonce de ses résultats financiers pour le trimestre 1 de l’année 2019, Activision-Blizzard a également dévoilé que cinq franchises de sa future ligue mondiale sur Call of Duty avaient été sécurisées.

Suite au bon démarrage de l’Overwatch League, ligue mondiale sur le jeu éponyme, Activision-Blizzard s’était déclaré dans une volonté de bâtir une compétition similaire pour Call of Duty.

Basé sur un modèle de franchise, qui sécurise ainsi une place dans une compétition majeure, on observe aujourd’hui 20 équipes au sein de la compétition sur Overwatch. Si les chiffres n’ont jamais été confirmés par Blizzard, le média américain ESPN rapportait des coûts d’entrée d’un montant minimum de 20 millions de dollars en saison inaugurale, et au-delà de 30 millions en saison 2.

Soucieux de répéter le modèle lancé sur la bonne voie, Activision-Blizzard s’est ainsi tourné vers les propriétaires de franchises Overwatch League afin de soumettre le format qu’ils connaissent déjà, mais sur Call of Duty cette fois.

Ainsi, le groupe a révélé que cinq de ces détenteurs ont sécurisé leurs droits pour les villes d’Atlanta, Dallas, New York, Paris et Toronto. D’après le site The Esports Insider, les entités propriétaires sont les suivantes :


-> Atlanta Esports Ventures

-> Envy Gaming

-> Sterling.VC

-> C0ntact Gaming

-> OverActive Media


Les données financières de ces accords n’ont pas été révélés. Également, nous ne connaissons encore rien du futur format de cette compétition sur Call of Duty.



L’œil de la rédaction


Activision-Blizzard semble confiant dans son modèle de franchise et de ligue mondiale. Profitant d’avoir conquis le cœur de nombreux investisseurs pour l’Overwatch League, il était naturel de leur soumettre l’idée sur Call of Duty. Ils connaissaient ainsi le format, l’avaient vu en action, et avaient pu en retirer les premiers enseignements.

Toutefois, la question est double dans le cas présent.


Première interrogation : Comment gérer le format de cette ligue mondiale sur Call of Duty avec un titre annualisé ?

L’avantage d’Overwatch est qu’il est un jeu-service, soit qu’il reste toujours le même titre dans ses fondements mais que son gameplay évolue en surface, avec des équilibrages, de nouveaux contenus. Pour Call of Duty, il s’agit d’un changement complet à la fois de gameplay et d’univers entre chaque itération. D’un point de vue des joueurs, des spectateurs, il y a encore beaucoup de choses à considérer mais la patience est de mise. On pourrait même imaginer la stabilisation de l’épopée Call of Duty sur les prochaines années, autour d’un seul et même titre.


Deuxième interrogation : La confiance des propriétaires de franchises Overwatch League est-elle un signal positif ?

Le fait que des propriétaires d’Overwatch League, après avoir déboursé des millions dans la compétition, soit de nouveau enclins à s’investir autant dans une itération similaire sur Call of Duty, laisse à penser que la première compétition franchisée d’Activision-Blizzard est déjà une réussite économique. Pour autant, il faut considérer tout ceci avec des pincettes puisqu’aucun détail n’est disponible publiquement.



On pourrait également débattre du système lui-même de franchise, le fait que les propriétaires seront les mêmes entre l’Overwatch League et cette ligue Call of Duty limitant ainsi l’accès à de nouvelles entités, etc…

En somme, il y a encore beaucoup de questions qui seront probablement adressées dans les prochains mois, à mesure que cette compétition Call of Duty s’approche de la concrétisation. Le débat reste néanmoins ouvert.



Source – Présentation officielle des résultats d’Activision-Blizzard pour le trimestre 1 de 2019 : https://bit.ly/2vyeFsq



Alexandre « SuriPlay » Carlier

Categories: